De la chenille au Papillon

L'âme du papillon volette légère, Dans l'Amour la joie et la beauté Et la chenille regarde depuis sa terre, L'inaccessible aux ailes déployées. Dans l’œuf translucide et nacré Brille la nature de son être, Ce qu'elle est en réalité, Qui va l'amener à renaître... La chenille n'est pas ce qu'elle voit, Qu'y-a-t-il au cœur de l'anneau ? La chenille n'est pas ce qu'elle croit, Ne va-t-elle pas changer de peau ? C'est dans sa nuit qu'elle cherchera Son étoile au cœur de l'hiver, Dans le silence elle entendra Résonner le chant de la terre, Qui l'amènera à s'oublier A l'harmonie naturelle, Pour dans l'instant s'abandonner Au mouvement et à l'appel. Et que rencontre la chenille dans la noirceur de s

Evidence

Quand l'évidence s'installe, enveloppant tout sur son passage, elle laisse dans son sillage, ce qui a toujours été. Transparence du rayon qui se pose, Imprégnant ma main, mes sens, Comme un doux parfum qui dépose, En mon corps l'évidence... La vie se déroule, m'enlace, se fond, Déployant son innocence, Unifiant les formes et le son D'une seule et même danse, D'Amour, de joie, de vibrations, Et au cœur l'évidence... Et le vent souffle sur mes croyances, Balayant tout, dénudant l'être, Creusant encore la coupe du maître Pour accueillir sa renaissance. Fleurir de silence et de douceur, Nourrir de lumière sa demeure, Car en soi, l'évidence... Quand ce qui a toujours été prend place, enveloppant

Elan

Parfois, au creux de ma nuit, Comme la marée montante, Ma conscience s’identifie À tout ce qui me hante. Je ne vois que l’embrun, Ne suis plus dans le courant, Je n’entends plus rien, Sauf la plainte du goéland… Puis les étoiles brillent dans le noir, Toujours là pour nous guider, Comme des mains tendues vers l’espoir Qu’il nous suffit d’attraper. Mes yeux s’ouvrent à leur lumière, Je reviens dans le courant, J’entends l’appel de mon être Et le chant du goéland… Mon âme sort de son long sommeil, Dans mon cœur et mon corps en vie, Depuis toujours la Source veille Sur moi d’un amour infini. Alors, dans l’aube immortelle, Je me sers du courant Pour déployer mes ailes, C’est l’envol du goéland..

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Retrouvez-moi
  • Facebook Basic Square

  "Atelier Quantique"   -   Alexandra Monnin   -   55 rue des tanneurs   -   57260  Bassing

tél : 06 82 98 20 82    ~    mail : alexandra.monnin@outlook.fr

En conférence dans différentes villes pour témoigner et partager mon expérience.

→ Egalement à l'Atelier Quantique, séance de kinésiologie sur rdv avec Quentin Monnin : www.monnin-kinesiologie.com

→ Prestations spéciales pour les entreprises, dans le cadre du bien-être au travail.

© tous droits réservés