Cascade

Et cette vie qui coule et irrigue mon corps,

S’infiltrant dans les moindres méandres,

Soulevant cette ombre qui colle à la mort,

Pour libérer mon être avant ses cendres.

Souffle de fraîcheur et pas qui se pose,

Pas-sage qui me rassemble en celle qui ose.

Et ce courant qui m’invite à le suivre,

Lâcher la rive et goûter le mot : vivre !

Et cette Vie qui coule et irrigue mon cœur

Se dénude et me révèle sa saveur,

Puis s’unit et se répand au grand jour

Sous une seule forme : il n’y a que l’Amour.

Oh, suivre ces eaux jusqu’à la naissance

De l’être, de l’âme et de la conscience.

Et vivre en ses eaux jusqu’à l’évidence,

De n’être qu’un prolongement de Présence…

…D'Amour qui épouse la forme et l'instant,

Depuis toujours, jusqu'à la fin des temps.

(extrait du livre : Métamorph'Ose ! ~ AlexandraMonnin)

Posts à l'affiche
Posts Récents