Murmures

Et ce murmure entre les brises du vent qui effleure l'intérieur de ma peau et me surprend : « Laisse-moi la place, dépose-toi... Que tout s'efface, se vide s'étende. Laisse-moi te remplir de ma sève, dévoiler ton regard sur ce qui es, t'offrir ce parfum d'unité. Laisse-moi œuvrer et te dessiner des ailes, qui porteront ton cœur léger vers tous ces espaces à explorer. Dépose-toi, dépose-moi, dépose tout et vois ce qui reste... » Et ce mouvement, comme un chant, sinue entre mes côtes, me perce et me traverse, telle une brèche béante qui s'ouvre tout en douceur et s'ourle d'une empreinte de lèvre posée sur mon cœur. Et je m'incline et m'offre, telle que je suis, à la terre, aux cieux, à la Vie qui fleurit... Et m'aime. Et je m’agenouille et m'accueille, telle que je suis, sous le lumineux qui sourit... Et m'aime. Et je ressens en même temps que cet air qui me remplit, l'instant infini où rien ne se passe, hormis la Vie qui passe, qui circule et s’étend au-delà de l’écrin qui la contient. La Vie qui jaillit sous toutes ses formes et s’assemble en une seule force qui traverse le vide pour le remplir… d’Amour. (extrait du livre : "Métamorph'Ose !" Alexandra Monnin)

Posts à l'affiche
Posts Récents